Percevoir les intérêts… du Christ ! (Philippiens 2.19-30)

image_pdfimage_print

team-386673_640

Dans le début de sa lettre aux Philippiens, l’apôtre Paul encourage les Philippiens à suivre l’exemple du Christ. Jésus a mis de côté sa gloire divine pour prendre notre condition, il a été à notre service et il est mort à notre place pour que nous ayons la vie éternelle. L’apôtre Paul demande aux chrétiens de la ville de Philippe de suivre l’exemple de Jésus, de considérer les autres comme supérieurs à eux-mêmes et de mettre en œuvre leur salut. Dieu nous accorde sa grâce pour que nous rayonnions autour de nous. Continuons maintenant notre lecture dans la lettre de Paul aux Philippiens au chapitre 2, des versets 19 à 30.

 19 J’espère dans le Seigneur Jésus vous envoyer bientôt Timothée afin d’être moi-même encouragé par les nouvelles que j’aurai de vous, 20 car je n’ai personne qui partage mes sentiments pour prendre vraiment votre situation à cœur.

21 Tous, en effet, cherchent leurs propres intérêts, et non ceux de Jésus-Christ.
22 Vous savez que Timothée a fait ses preuves en se consacrant au service de l’Evangile avec moi comme un enfant avec son père.
23 J’espère donc vous l’envoyer dès que je serai au clair sur ma situation.
24 Et j’ai confiance dans le Seigneur que moi aussi, je viendrai bientôt.
25 J’ai cependant estimé nécessaire de vous renvoyer mon frère Epaphrodite, mon collaborateur et mon compagnon de combat, que vous aviez envoyé afin de pourvoir à mes besoins.
26 Il désirait vous revoir tous et se tourmentait parce que vous aviez appris sa maladie.
27 Il a été malade en effet, tout près de la mort, mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui mais aussi de moi, afin que je n’aie pas tristesse sur tristesse. 28 Je m’empresse donc de le renvoyer pour que vous puissiez vous réjouir de le revoir et que je sois moi-même moins triste. 29 Accueillez-le dans le Seigneur avec une joie sans réserve et ayez de l’estime pour de tels hommes.
30 En effet, c’est pour l’œuvre de Christ qu’il a été près de la mort; il a risqué sa vie afin de vous remplacer dans le service que vous ne pouviez pas me rendre.

Dans cette partie de sa lettre, l’apôtre Paul parle de deux de ses collaborateurs : Timothée et Epaphrodite. Il souhaite les envoyer à Philippe pour qu’ils puissent continuer à travailler à l’édification de l’Église par l’enseignement et la formation. En lisant ce passage, quelques détails ont particulièrement retenu mon attention.

[1. Chercher les intérêts du Christ, c’est s’occuper de l’Église]

Quand l’apôtre Paul annonce qu’il espère leur envoyer Timothée, il signale au verset 20 qu’il envoie précisément Timothée parce qu’il ne trouve personne d’autre qui prenne vraiment la situation de l’Église à cœur. Autrement dit, parmi toutes les personnes que Paul connaît, peu ont le réel souci de l’édification de l’Église. Au verset 20, l’apôtre dit : « Car je n’ai personne ici qui partage mes sentiments pour prendre sincèrement à cœur votre situation. » Et il ajoute au verset 21 : « En effet, tous cherchent leurs propres intérêts, et non ceux de Jésus-Christ. »

Ce qui m’a interpellé, c’est le lien entre les deux versets ci-dessus. L’apôtre dit que seul Timothée se soucie vraiment de l’Église, en effet les autres ne cherchent que leurs propres intérêts et non ceux de Jésus-Christ. En se souciant de l’Église de Philippe, Timothée cherche l’intérêt de Jésus. Cela veut dire que chercher l’intérêt de Jésus-Christ équivaut à se soucier de l’édification de l’Église. 

Dans tous les enseignements de Paul, on peut percevoir l’importance de l’Église aux yeux de Dieu. Pour l’apôtre, l’Église ce n’est pas seulement un groupe de personnes que l’on fréquente optionnellement si on y trouve notre compte. L’Église, c’est le lieu où l’on s’engage si l’on partage les mêmes préoccupations que Jésus-Christ. Pour comprendre cela, il faut renoncer à ses propres intérêts, tout comme Paul nous le fait remarquer au verset 21 lorsqu’il dit : « Tous, en effet, cherchent leurs propres intérêts, et non ceux de Jésus-Christ. » On est appelés à laisser de côté nos intérêts personnels si l’on veut vraiment laisser Dieu conduire notre vie. Si l’on veut laisser le volant à quelqu’un, il faut d’abord le lâcher et quitter la place du conducteur. C’est pareil avec Dieu.

Une fois que l’on aura compris cela, on aura du plaisir à le suivre, parce que Dieu sait ce qu’il y a de mieux pour chacun de nous. Timothée est donc extrêmement fidèle à Dieu parce qu’il se soucie de la même chose que Jésus, à savoir l’édification et la formation des chrétiens. Il s’engage dans l’Église non pas parce qu’il y trouve un intérêt personnel, mais parce qu’il aime ce que Dieu aime. Chercher l’intérêt du Christ, c’est s’occuper des autres et en particulier de l’édification des chrétiens.

[2. Les critères de fidélité de Dieu ne sont pas les mêmes que les nôtres]

Le deuxième détail que j’ai trouvé intéressant se trouve au verset 22. L’apôtre Paul dit aux Philippiens qu’ils peuvent avoir confiance en Timothée parce qu’il a fait ses preuves en se consacrant au service de l’Évangile. Timothée est donc digne de confiance. Pourquoi ? Parce qu’il a enseigné fidèlement la Bonne Nouvelle concernant Jésus, le Seigneur. Il me semble qu’il est important de souligner ce critère.

À notre époque où l’on a tendance à tout juger sur le critère de l’émotion ou du spectaculaire, il ne faut pas oublier que les critères de Dieu ne sont pas les mêmes que les nôtres. Comment savoir si un prédicateur est digne de confiance ? Dans le milieu protestant évangélique, on risque parfois de se tromper de critère. Ce n’est pas parce qu’un prophète affirme savoir prédire l’avenir que son enseignement théologique est digne de confiance. L’enseignement d’une personne n’a pas non plus une plus grande valeur selon qu’il est un homme ou une femme, selon qu’il est populaire ou peu connu, diplômé ou pas, etc.

L’apôtre Paul dit aux Philippiens qu’ils peuvent faire confiance à Timothée parce qu’il a fait ses preuves en se consacrant à l’enseignement de l’Évangile. Paul n’a pas dit : « Regardez tous les signes spectaculaires que Timothée a fait, vous pouvez lui faire confiance» Paul a dit : « Timothée a renoncé à lui-même pour se mettre au service de l’Église. Il a été obéissant et fidèle à Dieu, il s’est consacré à l’annonce de l’Évangile. Il a fait ses preuves, c’est donc quelqu’un de confiance. » (Paraphrase du texte) 

Les critères de fidélité de Dieu ne sont pas toujours les mêmes que les nôtres. 

[3. Dieu nous demande d’avoir de l’estime pour ses serviteurs]

À partir du verset 25, l’apôtre Paul parle de son autre collaborateur Epaphrodite. Epaphrodite a été envoyé à Paul par les Philippiens pour pourvoir à ses besoins. Paul était, en quelque sorte, en garde à vue à Rome parce qu’il annonçait l’Évangile, ce qui était interdit par les autorités. Il semblerait qu’à l’époque, les prisonniers qui étaient dans ce cas, n’étaient pas nourris par les gardes. Il fallait vraisemblablement que le prisonnier soit nourri par d’autres personnes. On sait par ailleurs qu’Epaphrodite a apporté de l’argent à Paul de la part des Philippiens (voir chapitre 4). Il a donc été envoyé pour prendre soin de Paul.

On sait aussi qu’Epaphrodite est tombé gravement malade, on suppose qu’il est tombé malade pendant le voyage. Entre Philippe et Rome, il y a environ 1100 kilomètres. Epaphrodite a dû faire environ 40 jours de voyage pour rejoindre Paul dans des conditions inconfortables. Il n’y avait pas les moyens de transport de notre époque. Il a peut-être été fragilisé à cause de ce voyage, on n’en sait pas plus. En tout cas, il a donné de sa personne pour prendre soin de Paul.

Voici ce que l’apôtre Paul demande aux Philippiens au verset 19, c’est ce troisième détail qui m’a frappé : « Accueillez-le dans le Seigneur avec une joie sans réserve et ayez de l’estime pour de tels hommes. »

Paul demande que les chrétiens aient de l’estime envers ceux qui se sacrifient pour le service de l’Évangile. En l’occurrence, Epaphrodite a servi l’Évangile en se mettant au service d’un apôtre.

Une fois de plus, les critères de Dieu sont différents de nos critères. Dans notre société, les gens admirent les personnes célèbres. On a de l’estime pour les gens beaux, riches, intelligents ou puissants. Ici, Paul demande aux Philippiens d’avoir beaucoup d’estime pour des gens comme Epaphrodite, ceux qui se sacrifient pour les autres dans le but de servir le Seigneur.

Enfin, le dernier détail qui me frappe dans ce passage, c’est que ce texte soit dans la Bible !

 

[4. L’entraide dans l’Église est importante pour Dieu]

Dans la Bible, on s’attendrait à trouver des textes rassurants, des textes consolateurs, des textes qui parlent d’amour, des prières, des textes qui nous enseignent la volonté de Dieu pour notre vie, … Ici, on assiste à un échange assez personnel où l’apôtre évoque des détails pratiques. Il va envoyer Timothée à Philippe, il est reconnaissant d’avoir reçu l’aide d’Epaphrodite qu’il va d’ailleurs renvoyer chez les Philippiens à son tour, etc. Pourquoi la Parole de Dieu contient un tel passage qui n’est qu’un échange entre des personnes qui s’organisent entre elles ?

Ce passage nous montre justement ce qu’est l’Église et quelle place elle devrait avoir dans notre vie. L’Église, ce sont des personnes qui s’entraident pour accomplir une mission commune. C’est justement parce que nous avons un même Dieu et un même Seigneur que nous sommes appelés à nous unir. Dieu ne nous appelle pas à le servir dans notre coin, en solitaire. Dieu nous appelle à nous organiser entre nous pour accomplir ensemble la mission qu’il a confiée à l’Église : l’annonce de l’Évangile et l’édification de la communauté chrétienne.

Cet enseignement n’est pas nouveau, vous trouverez peut-être que je me répète. Cependant ce n’est pas moi qui me répète, c’est l’apôtre Paul et ce n’est pas pour rien. Voici ce qu’il dit dans le chapitre 3 verset 2 : « Je n’hésite pas à vous écrire les mêmes choses, et cela contribue à votre sécurité. »

Cherchons toujours plus les intérêts du Christ, consacrons-nous entièrement à lui, lui qui nous a tout offert par grâce !

Commentaires fermés.