Science et foi (Genèse 1.1)

image_pdfimage_print

La science a-t-elle discrédité la foi en Dieu ?

Parfois lorsque je parle de Dieu autour de moi, on me dit : « moi je suis scientifique, donc je ne crois pas en Dieu ». Dans l’esprit de certaines personnes, la science et la foi s’opposent. Mais beaucoup de scientifiques croient en Dieu. Parmi les chercheurs modernes qui ont obtenu des prix Nobel de physique, de chimie ou de biologie, il y a des chrétiens convaincus.

Un jour, un étudiant en troisième année de médecine me disait qu’il aimait regarder les émissions scientifiques parce qu’elles rendent gloire à Dieu. Les découvertes en biologie montrent à quel point les êtres vivants sont bien faits. De plus en plus de scientifiques sont tellement fascinés par ce qu’ils découvrent, qu’ils se disent que cela ne peut pas être le fruit du hasard. Depuis plusieurs années, dans le milieu scientifique, on parle de l’ « intelligent design ». En français, c’est le concept du dessein intelligent. C’est une théorie qui affirme que l’être vivant est tellement complexe, tellement bien fait, qu’il est plus probable que cela vienne d’une cause intelligente que du hasard.

On prend souvent l’exemple suivant pour expliquer cette idée : si vous démontez une horloge, vous verrez des mécanismes complexes et bien réfléchis. Personne ne dira qu’une horloge est le fruit du hasard. Personne ne dira qu’une horloge s’est assemblée toute seule.

Les partisans du dessein intelligent diront que c’est exactement pareil pour l’univers et pour la vie humaine. Le corps humain est si bien constitué qu’il doit y avoir une intelligence derrière tout ça.

L’apôtre Pierre nous encourage à témoigner de notre foi en faisant appel à la raison : « Soyez toujours prêts à défendre l’espérance qui est en vous, devant tous ceux qui vous en demandent raison ». (1 Pierre 3.15)

Nous sommes appelés à réfléchir sur notre foi pour pouvoir l’expliquer au moyen d’exposés intelligibles. Bien sûr, la foi est avant tout une question de relation et d’expériences avec Dieu, il ne faut pas écarter ces aspects-là. Mais ce même Dieu a créé l’intelligence et il nous donne la capacité de témoigner de notre foi avec raison, c’est ce que souligne l’apôtre Pierre.

Ici, nous abordons la question du rapport entre la science et la foi, en particulier sur le sujet de nos origines. Parfois, quand j’évoque ma foi autour de moi, on me parle comme si je n’étais pas raisonnable et on me questionne. Ce sont toujours de bonnes occasions pour expliquer ce que l’on croit. Mais en fait, nous pouvons nous aussi poser des questions à nos interlocuteurs. Pourquoi pensent-ils qu’il n’y a pas de Dieu ? Si Dieu n’a pas créé l’univers et la vie, d’où venons-nous ?

Prenons le premier verset de la Bible.

  1. Au commencement

Genèse chapitre 1, verset 1 : « Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. »

Ce premier verset nous apprend qu’il y a eu un commencement ! Savez-vous que la communauté scientifique a cru pendant des siècles que l’univers a toujours existé ? La Bible, quant à elle, parle d’un commencement. Le ciel et la terre n’ont pas toujours existé ! Ce n’est que très récemment que les scientifiques ont reconnu un début à l’univers. Aujourd’hui, ils sont majoritairement d’accord pour affirmer que l’univers n’a pas toujours existé. Ils parlent d’un « Big Bang ». Une sorte d’explosion à partir de laquelle l’univers est né, avec les astres, les étoiles et les planètes. Quand ce concept de Big Bang a commencé à être diffusé, beaucoup de scientifiques s’y sont opposés sous prétexte que c’était une doctrine chrétienne. Mais aujourd’hui, c’est une théorie reconnue dans la communauté scientifique, et elle confirme effectivement l’enseignement biblique. L’univers n’a pas toujours existé, il a bien eu un commencement, tout comme le premier verset de la Genèse le déclare.

La Bible en parle aussi dans l’Évangile selon Jean, au premier chapitre.

1 Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu.
2 Elle était au commencement avec Dieu. 3 Tout a été fait par elle et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. (1.1-3)

D’après ces versets, tout ce qui existe a été créé par Dieu et par sa Parole, rien de ce qui existe n’a été fait sans lui. Si la communauté scientifique est d’accord pour reconnaître qu’il y a bien eu un début pour l’univers, ils reconnaissent aussi qu’avant ce commencement, il n’y avait absolument rien, et ils doivent aussi se poser la question : comment se fait-il qu’il y ait quelque chose ?

  1. S’il n’y avait rien, comment se fait-il qu’il y ait quelque chose ?

Si pendant un temps il n’y avait rien du tout, même pas un atome, même pas un électron, même pas une force, alors comment se fait-il que l’univers existe ? Pourquoi la matière existe-t-elle ?

L’un des pères de la cosmologie moderne s’appelle Allan Sandage, il est décédé en 2010. C’est un astronome célèbre, il a eu de nombreuses récompenses pour ses recherches. Si vous cherchez son nom dans une encyclopédie, vous trouverez sa biographie et toutes ses découvertes. Voici ce qu’il a écrit à propos de l’origine de l’univers :

« Il me semble bien improbable qu’un tel ordre soit sorti du chaos. Il doit y avoir un principe d’organisation. Pour moi, Dieu est un mystère, mais un mystère qui explique le miracle de l’existence, la raison pour laquelle il y a quelque chose plutôt que rien. »

Allan Sandage fait partie des scientifiques qui croient que l’univers a été créé par Dieu. D’autres scientifiques athées affirment, quant à eux, que l’univers s’est créé lui-même. L’un des plus grands scientifiques contemporains s’appelle Stephen Hawkin. Il est connu car il a écrit des livres pour le grand public. Selon lui, la science prouverait l’inexistence de Dieu. Ses écrits ont provoqué beaucoup de débats. Lorsque l’un de ses livres est sorti dans les années 2010, beaucoup ont cru que grâce à lui, la croyance en Dieu allait définitivement disparaître. Il contredit notamment les chrétiens qui croient que l’univers est la création de Dieu.

Dans son livre, il écrit que l’« Univers peut se créer à partir de rien ».

Dans cette phrase, je vois deux contradictions.

Premièrement, comment quelque chose peut-il venir à l’existence à partir de rien ?

Deuxièmement, il parle d’autocréation. Il dit que l’univers s’est créé lui-même. Autrement dit, c’est l’univers qui a créé l’univers. Normalement, on dit que X crée Y. Mais lui dit que X crée X. Il présuppose l’existence de l’univers pour rendre compte de l’existence de l’univers. À mon sens, son raisonnement n’est pas cohérent.

Finalement, quand on croit que Dieu n’existe pas, comment justifie-t-on la naissance de l’univers ? Si la matière n’a pas toujours existé, alors elle doit bien venir d’une origine invisible, immatérielle. C’est ce qui est affirmé dans la Bible. Voici ce que nous pouvons lire dans la lettre aux Hébreux :

« Par la foi, nous comprenons que l’univers a été formé par la parole de Dieu, de sorte que le monde visible n’a pas été fait à partir des choses visibles. » (11.3)

Le monde visible n’a pas été fait à partir des choses visibles. Le monde visible c’est ce qui existe, c’est ce qui est observable, c’est l’univers, c’est la matière. Ce verset nous dit que ce qui est observable a été fait à partir de ce qui est invisible. L’auteur nous dit que l’origine de toutes choses, c’est Dieu, lui qui est invisible, lui qui n’est pas un élément de l’univers, mais le créateur de l’univers. L’univers ne s’est pas créé tout seul à partir de rien, il a été créé par Dieu (plus précisément, par sa Parole).

Vous a-t-on déjà posé la question : si Dieu a créé le monde, qui a créé Dieu ? Peut-être que vous vous êtes aussi posé cette question.

  1. Qui a créé Dieu ?

La réponse est simple : Dieu est le créateur, il n’est pas une création, donc la question ne se pose pas pour lui. Tout ce qui existe est venu à l’existence par lui, il est le créateur ultime. La Bible nous l’affirme à plusieurs reprises, par exemple en Apocalypse chapitre 4 verset 11 : «Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, [toi le Saint,] de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance, car tu as créé toutes choses et c’est par ta volonté qu’elles ont été créées et qu’elles existent.»

Cette réponse ne satisfait peut-être pas tout le monde, mais en fait, il doit bien y avoir un moment où la question de l’origine s’arrête. Si on pose cette même question à un athée, il dira que l’origine de l’univers c’est l’univers. Il y a de toute façon une réalité ultime. Pour les uns c’est l’univers, pour les autres, c’est Dieu.

Pour terminer, j’aimerais aborder une dernière question : doit-on choisir entre la science et la foi ? Il y a des gens qui disent ne pas croire en Dieu parce qu’ils sont scientifiques, comme si les deux s’opposaient. Mais c’est un faux dilemme.

  1. La science ou la foi ?

Savez-vous que les hommes ont commencé à étudier les sciences parce qu’ils croyaient en Dieu ?

Voici ce que C.S. Lewis a écrit : « Pourquoi des hommes sont-ils devenus des scientifiques ? Parce qu’ils s’attendaient à trouver des lois dans la nature, et ils s’attendaient à trouver des lois dans la nature car ils croyaient en un Législateur.»

Au tout début de la science, Dieu a été le moteur de la recherche scientifique. Les premiers chercheurs ont étudié les lois de la nature parce qu’ils ont lu dans la Bible que Dieu maintenait la terre dans la stabilité. Par exemple, dans le psaume 93, le psalmiste écrit ceci : « L’Eternel règne, il est revêtu de majesté. L’Éternel a la force en guise de vêtement, en guise de ceinture. Aussi, le monde est ferme, il n’est pas ébranlé. »

Ce que le psalmiste veut dire, c’est que les lois de la nature sont stables. Si je lâche un objet, il va tomber, c’est la loi de la gravité. Et si demain le relâche ce même objet, il va encore tomber, parce que le monde est stable. Je le sais parce que c’est écrit dans la Bible : « le monde est ferme, il n’est pas ébranlé », nous dit le psalmiste.

La grande majorité des pionniers de la science croyaient en Dieu, par exemple : Galilée, Kepler et Newton croyaient en un Dieu créateur. Alors pourquoi nous présente-t-on parfois la science comme un concurrent de Dieu ?

C’est parce que beaucoup de gens pensent que nous avons un Dieu bouche-trou. Selon eux, comme on ne comprend pas tout le fonctionnement de l’univers, on dit que c’est Dieu. Il est la réponse à tout. Le problème avec un Dieu bouche-trou, c’est que plus la science fait des découvertes, moins on a besoin de ce Dieu pour boucher les trous.

Mais le Dieu de la Bible n’est pas un Dieu bouche-trou. On ne croit pas en Dieu pour combler une ignorance. On croit en Dieu parce qu’il est le créateur. Il me semble plus raisonnable de croire que l’univers a été créé par un être intelligent plutôt que de croire que l’univers s’est créé tout seul à partir de rien.

Pour ma part, je ne vois pas la science comme un concurrent de Dieu, au contraire. La science étudie la création de Dieu !

Lorsque nous examinons l’univers, les astres, les océans, les mers, tout nous révèle la majesté du créateur !

Christian Huy
Sources : formation RZIM Academy

Commentaires fermés.